Tunisie : Quel serait l’immédiat pour la station touristique Yasmine Hammamet?

La station touristique Yasmine Hammamet s'étale sur 278 hectares avec un front de mer de 4 km. Elle offre à l'hébergement 46 hôtels dont 80% en 5 et 4 étoiles. En plus, elle comporte une Médina avec ses remparts, ses souks, son habitat traditionnel et son parc à thèmes, 2 casinos, des centres de thalassothérapie, une esplanade avec ses galeries commerçantes, des espaces verts et des centres d'animation.

Toutefois ce qui complique la gestion de cette belle station c’est qu’elle est soumise à deux autorités administratives, le gouvernorat de Nabeul et celle de Sousse, ce qui complique les relations entre les professionnels du tourisme et l’administration. Il en découle plusieurs tracasseries administratives notamment pour la délivrance des autorisations administratives et le payement des taxes. C’est la stratégie de diviser pour régner de l’ancien régime.
« Cette division a beaucoup handicapé la station. Personnellement, je dois me déplacer à Sousse pour mes autorisations alors que je suis à quelques kms de Nabeul. Ce qui me perturbe mon travail car je mets beaucoup de temps pour ces tracasseries administratives. Ce déchirement freine le développement touristique dans la station », nous précise un vieil hôtelier de la station.
La plus grande problématique de la station, actuellement est sa gestion, sachant que la société d’études et de développement de Hammamet Sud, en charge de la réalisation de la station, a été dissoute. Aucune structure n’a été créée pour la remplacer. D’un autre côté, la station est soumise à deux autorités administratives, la municipalité de Hammamet et celle de Bouficha. Heureusement qu’un commissariat régional du tourisme a été créé en vue de résoudre les problèmes de la profession.
Bref, cette division n’arrange pas les affaires des professionnels du tourisme. L’immédiat est de soumettre la station à une seule autorité administrative et de créer et vite une structure administrative à Hammamet pour se charger de la gestion de cette belle station.

source : http://www.investir-en-tunisie.net/index.php?option=com_content&view=article&id=8543