TERRORISME - L'explosion a fait seize morts dont «au moins 6 Français»...

Dernière info: 18h41: Une vidéo attribuée à l'organisation Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi), postée sur internet, avait menacé le Maroctrois jours avant l'attentat meurtrier de jeudi à Marrakech.

Deux autres décès ont été officialisés à Marrakech après l'attentat au café Argana qui a eu lieu jeudi, le bilan passant à 16 morts, rapporte le Figaro. Les deux nouvelles victimes seraient françaises selon le site du quotidien. Le dernier bilan faisait état d'au moins 15 morts, dont six Français, quatre étrangers d'une autre nationalité (deux Canadiens et un Néerlandais) et cinq Marocains. Côté gouvernemental, on confirme qu'«au moins 6 Français» ont été tués.

Interrogé ce vendredi matin par Europe 1, Khalid Naciri, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement marocain, a déclaré que «la question n'a pas été tranchée» concernant l'auteur de cet «acte criminel», à savoir s'il s'agit d'un kamikaze ou non. En fin de journée, le ministre marocain de l'Intérieur, Taïb Cherkaoui, a annoncé que l'attentat a été provoqué par un engin explosif déclenché à distance.

Un attentat signé Al-Qaida?

L'attentat, qui n'a pas été revendiqué, pourrait être l'oeuvre d'une organisation terroriste, «mais je me dois d’ajouter immédiatement que l’enquête ne nous a pas encore permis, à l’heure qu’il est, d’affirmer catégoriquement qu’il s’agit bien d’Al-Qaida», a-t-il déclaré. «On y pense, raisonnablement, parce que ce sont eux qui sont dans ce genre d’opérations de terrorisme particulièrement meurtrier», a ajouté le porte-parole.

La déflagration s'est produite au deuxième étage du café Argana, qui se trouve sur la célèbre place Djemaa el Fna, la plus grande de la vieille ville, la médina, particulièrement prisée des touristes. Le Maroc n'avait pas connu une telle attaque meurtrière depuis mai 2003 lorsque des attentats commis par des extrémistes islamistes avaient fait 45 morts à Casablanca.