volca

 

L'espace aérien islandais a été momentanément fermé dimanche 22 mai au matin en raison de l'éruption du volcan le plus actif du pays. Selon la météo britannique, les cendres pourraient atteindre le nord de l'Ecosse dès mardi, puis l'ouest de la France et le nord de l'Espagne en fin de semaine. Dimanche à la mi-journée, l'organisation européenne de la sécurité aérienne, Eurocontrol, avait, elle, annoncé que l'éruption ne devrait pas avoir d'impact sur les vols dans le reste de l'Europe au moins pour les prochaines 24 heures.

volcan

 

Le volcan Grimsvoetn, situé sous le glacier Vatnajoekull dans le sud-est de l'Islande, est entré en éruption samedi. C'est le volcan le plus actif du pays, avec neuf éruptions entre 1922 et 2004. L'éruption, lors de laquelle lave et glace entreent en contact, a déclenché un immense panache de fumée, qui vers 10 heures dimanche s'élevait à une altitude "d'au moins 17 kilomètres, peut-être un peu plus", selon Einar Kjartansson, géophysicien à l'Institut météorologique islandais. Les autorités aéroportuaires islandaises (Isavaia) ont en conséquence décidé de la fermeture temporaire de l'espace aérien du pays.

Cette fermeture devrait durer "au moins pour les prochaines heures", selon une porte-parole de la société aéroportuaire. Les vents étaient assez calmes et semblaient diriger le nuage de fumée vers le nord et le nord-est. Outre les vols vers et en provenance du pays, une fermeture de l'espace aérien islandais a des répercussions sur le trafic aérien mondial, puisqu'il est situé sur des routes transatlantiques.

volcan1